fr en
Conseil - Défense - Arbitrage - Médiation Advice - Defense - Arbitration - Mediation Barreau de Marseille Bar of Marseille
Retrouvez ici nos actualités COVID-19
Une entreprise peut-elle tirer parti de la crise sanitaire pour suspendre le paiement de ses factures ?

Une entreprise peut-elle tirer parti de la crise sanitaire pour suspendre le paiement de ses factures ?

Publié le : 18/05/2020 18 mai mai 2020

(Mise à jour de l'ordonnance n° 2020-427 du 15 avril 2020 et sa Circulaire de présentation du 17 avril 2020 et de l’ordonnance n° 2020-560 du 13 mai 2020) 

Il n’est pas un secteur épargné par la crise sanitaire due à l’épidémie du COVID-19. Les contrats en cours durant la période d’état d’urgence sanitaire (soit actuellement du 24 mars au 24 mai 2020) sont donc nécessairement affectés par les conséquences de la propagation du virus. 

Le ministre de l’économie a déclaré publiquement le 28 février " L'Etat considère le coronavirus comme un cas de force majeure pour les entreprises. Ce qui veut dire que pour tous les marchés publics de l'Etat, si jamais il y a un retard de livraison de la part des PME ou des entreprises, nous n'appliquerons pas de pénalités, car nous considérons le coronavirus comme un cas de force majeure ".  

Quid des contrats entre personnes privées ? Cette situation permet-elle réellement, juridiquement à toutes les entreprises de justifier la suspension, voire de s’exonérer du paiement de leurs factures pendant cette période ? La réponse doit être nuancée, en effet si la suspension peut être envisagée, ce n’est que dans des cas bien précis… En tout état de cause une exonération du paiement n’est jamais envisageable. 

La réponse à cette question est à rechercher en premier lieu dans les ordonnances visant à réglementer la période de crise sanitaire. En l’absence de dispositions spécifiques et dans un second temps, les mécanismes de droit commun des contrats peuvent également être mobilisés. 
 
I. Les dispositions spéciales des ordonnances du 25 mars 2020 
 
A. Les aménagements prévus par l’ordonnance n° 2020-316 du 25 mars 2020  
 
Cette première ordonnance concerne deux types de cocontractant habituels des entreprises à savoir, les fournisseurs d’énergie et les bailleurs commerciaux. Seuls les premiers sont tenus d’accorder un report des échéances, les seconds perdent simplement la possibilité de sanctionner de façon immédiate leurs débiteurs pour défaut de paiement...

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.