fr en
Conseil - Défense - Arbitrage - Médiation Advice - Defense - Arbitration - Mediation Barreau de Marseille Bar of Marseille
Retrouvez ici nos actualités COVID-19
Les règles applicables aux contrats de syndic de copropriété - Analyse de l’ordonnance n°2020-304 du 25 mars 2020

Les règles applicables aux contrats de syndic de copropriété - Analyse de l’ordonnance n°2020-304 du 25 mars 2020

Publié le : 03/04/2020 03 avril avr. 04 2020

Analyse rapide des dispositions contenues dans l’ordonnance n°2020-304 DU 25 MARS 2020 concernant les règles applicables aux contrats de syndic de copropriété

Le confinement imposé graduellement à partir du 14 mars et l’état d’urgence sanitaire entré en vigueur le 24 mars 2020 pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 ont de nombreuses conséquences sur l’activité économique et juridique, et notamment sur le fonctionnement des copropriétés et leur gestion. 

C’est ainsi que la plupart du temps, les syndics de copropriété sont élus pour un an et les assemblées générales appelées à renouveler leur mandat se tiennent, très majoritairement, au printemps.

Or, en raison de l’impossibilité de réunir les copropriétaires en assemblée générale pendant la période de confinement, il est impossible, en ce moment, de voter les mandats de syndics dont le renouvellement tacite est expressément exclu. 

De fait, les copropriétés dont l’assemblée générale devait se tenir au printemps risquaient, à brève échéance, la vacance des fonctions de leur représentant, à moins :
  • qu'un copropriétaire convoque l’assemblée générale aux fins de désigner un syndic
  • ou de recourir à la désignation judiciaire d’un administrateur provisoire (L. n° 65-557, art. 17, in fine ; décr. n° 67-223, 17 mars 1967, art. 47).
Si le l’article 17-1 A de la loi de 1965 (issu de la loi ELAN du 23 nov. 2018) permet aux copropriétaires de participer à l’assemblée générale « par visioconférence ou par tout autre moyen de communication électronique permettant leur identification » le vote par correspondance, leur mise en œuvre n’est pas, à ce jour, efficiente.

En effet, outre le fait que ces nouveaux modes de participation aux assemblées générales ne sont pas encore entrés dans les mœurs, non seulement l’arrêté établissant le formulaire de vote par correspondance n’a pas été publié mais la tenue d’une assemblée via un moyen de communication électronique implique qu’une précédente assemblée générale l’ait décidé (décr. n° 67-223, art. 13-1)...

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.